Libervia (Salut à toi) 0.6.0 : des avancées majeures !

goffi 02/12/2015, 12:48 jabber-xmpp GNU-Linux projet Libre planet-libre SàT seenthis

Salut à vous,

Nous avons le plaisir d'annoncer la sortie de Salut à Toi (SàT) 0.6.0 et donc de son interface web « Libervia ». Pour mémoire, SàT est un « couteau suisse de la communication », un outil libre et décentralisé permettant de partager publiquement ou de façon privée des messages, des fichiers, des articles de blog, de microblog, etc.

Le projet a de nombreuses fonctionnalités allant du chiffrement de bout en bout aux jeux, et peut également servir de base pour créer de nouveaux réseaux.
C'est aussi un projet éthique, géré par une association loi 1901, suivant un « contrat social », utilisant exclusivement des logiciels libres, militant pour la décentralisation, et fermement opposé à la publicité.


Cette version a vu un très gros travail sur le système de blogs : Libervia offre un moteur de blog décentralisé, accessible à des groupes restreints ou de l'extérieur, et entièrement basé sur le protocole standard et ouvert « XMPP ». L'utilisation de ce standard permet de communiquer avec d'autres projets comme Movim ou Jappix, créant ainsi un grand réseau libre.

Le partage de fichiers en pair à pair (P2P) a aussi été grandement amélioré grâce au protocole « Jingle », ouvrant la voie pour de futures applications comme la visioconférence.

L'annonce officielle est disponible sur le blog suivant (basé sur Libervia) : https://libervia.org/blog/salut-a-toi.

Une dépêche Linuxfr plus détaillée est en cours de modération et devrait être publiée sous peu.

Une campagne de financement participatif est en cours pour faire une version de bureau (une étape déjà franchie), et une version Android. Cette campagne étant très proche de la fin, c'est le moment de nous soutenir !


 http://ftp.goffi.org/media/screenshots/0.6/overview.png 

 

site officiel : http://salut-a-toi.org
démo : https://libervia.org
campagne de financement : https://www.arizuka.com/fr/projects/libervia
N'hésitez pas à nous contacter (http://salut-a-toi.org/community.html)

L'équipe « Salut à Toi »

RyDroid 02/12/2015, 19:51

Bonjour.

J'ai un compte XMPP chez movim.eu qui marche sans problème sur pod.movim.eu (et Xabber sur Android, en tout cas au moins il y a quelques mois, n'utilisant plus de firmware Wi-Fi propriétaire je ne sais pas ce qu'il en est). Mais je n'arrive pas à l'utiliser avec libervia.org. Iceweasel 38.4.0 et Chromium 46.0 (fournis par Debian GNU/Linux 8.0) me donnent le même message d'erreur : "Did not receive a reply (the timeout expired or the connection is broken).".
Je me suis donc inscrit sur libervia.org pour tester. J'ai reçu un email me disant que je suis inscrit, et aussi une alert JavaScript pas user-friendly "Submit error: UNMANAGED FAULT STRING (NoReply)". J'obtiens la même erreur qu'avec mon compte sur movim.eu...

Sur Chromium (mais pas Iceweasel), il barre le cadenas HTTPS avec libervia.org parce qu'il n'arrive pas à reconnaître l'identité du site web, pourtant le certificat a bien la même empreinte SHA1.
C'est documenté sur salut-a-toi.org, sur lequel Iceweasel n'aime cette fois pas non plus le certificat. http://salut-a-toi.org/faq.html#cer...
Le SHA-256 que j'ai est "F4:63:59:82:71:5C:4B:C8:5F:2F:E9:DB:AA:28:90:D6:6A:D0:2E:76:3E:91:6E:63:92:66:CE:E3:5F:D7:F3:CD", ce qui n'est pas le bon d'après la documentation. Utiliser le Tor Browser ne change rien. La documentation est elle à jour ou j'ai loupé quelque chose ?


author website

Libervia/Salut à Toi à « fêtons Linux » (Lausanne 28/11/2015)

goffi 20/11/2015, 10:14 jabber-xmpp GNU-Linux projet Libre planet-libre SàT seenthis

Un rapide billet pour vous dire que nous avons été invités à participer à « fêtons Linux », une journée de rencontre autour des logiciels libres et de Gnu/Linux.

J'y ferai 2 conférences, une technique de 45 min pour expliquer le cœur du projet (à 13h), et une plus grand public de 20 min (à 14h30), et bien sûr je serai présent toute la journée pour discuter (je passerai également par Genève s'il y a du monde qui veut s'y retrouver).

Un grand merci à l'organisation.

Nous avons également passé le premier palier pour notre campagne de financement, c'est à dire que nous sommes engagés à faire un prototype de version de bureau. Mais il nous manque encore un peu moins de 2000 € pour la version Android, et nous avons 2 semaines pour y arriver, aussi faite tourner ce lien partout ou vous pouvez, nous avons besoin d'un coup de pouce pour nous faire connaître : www.arizuka.com/fr/projects/libervia (ou en anglais: www.arizuka.com/en/projects/libervia). Merci !

Je n'ai pas eu le temps d'écrire d'article cette semaine car je suis débordé par le développement : nous espérons sortir la nouvelle version très bientôt.

À bientôt

N.B.: j'ai dû temporairement mettre la modération a priori sur les commentaires, j'ai depuis 2 semaines une vague de spam qui passe les filtres en place.

centralisé, décentralisé, P2P, mais c'est quoi tout ça ?

goffi 10/11/2015, 13:22 jabber-xmpp technique projet Libre planet-libre SàT vulgarisation seenthis

Une petite mise au point technique, parce que je vois qu'il y a beaucoup de confusion sur les termes « centralisé » (encore lui ça va), « décentralisé », « distribué », « fédéré », « pair à pair », etc.

Il faut dire que la confusion est assez normale, il n'y a pas vraiment de définition de ces termes, et ce que les gens entendent en les employant dépend de leurs lectures, leur compréhension, et leur sensibilité.

Commençons par le plus simple : centralisé. Un système centralisé c'est un système où tout le monde dépend d'une même autorité, un serveur a priori dans le cas informatique. Bien qu'un système centralisé soit beaucoup plus simple à faire sur le plan technique (facile de trouver des gens ou des informations quand ils sont tous au même endroit), il peut avoir ses propres problèmes : montée en charge en particulier ; il est plus difficile d'absorber des données quand il n'y a qu'un centre de traitement, les tuyaux peuvent rapidement se trouver trop petits, etc.

Un système de communication centralisé pose de nombreux problèmes : il est évident qu'il est plus facile d'espionner, censurer ou modifier des données quand elles sont dépendantes d'un seul point. Même sans intention malicieuse, on a un point unique de défaillance (ce que les anglophones appellent « single point of failure »), c.-à-d. qu'une panne, une attaque, une catastrophe naturelle ou pas provoque l'arrêt du service voire la perte des archives.
Dans les cas les plus gros, on prend un hangar et on le remplit d'ordinateurs, ce sont les fameux centres de données ou « data centers ».

Là où ça se complique un peu, c'est qu'un système centralisé peut être physiquement en plusieurs endroits, ou utiliser des systèmes de répartition/répétition des données. Le principe est d'éviter l'engorgement ou les risques de pannes cités plus haut, mais même si ces machines sont séparées et communiquent entre elles à distance, elles sont a priori toujours sous la même autorité.


http://repos.goffi.org/sat_docs/raw-file/tip/schemas/decentralisation/centralised_simple.png


Passons maintenant aux systèmes décentralisés/distribués/fédérés. Certains vont pousser les haut-cris que je mette tout ça ensemble, parce qu'il n'y pas vraiment de définition et que chacun se fait plus ou moins la sienne.

« dé-centralisé » veut dire qui n'a pas de centre, ni plus ni moins. L'idée pour un système de communication, c'est que toute entité (individu, association, organisation, etc) puisse être une partie d'un réseau qui n'a pas d'autorité principale, et que ces autorités puissent parler entre elles.

On essaye ainsi d'éviter les problèmes de la centralisation, mais on se retrouve avec tout un tas de nouveaux problèmes, techniques pour la plupart : il est beaucoup plus difficile de retrouver des données ou des gens en plusieurs endroits, de se mettre d'accord sur la « langue » à utiliser pour communiquer (surtout quand on a des logiciels ou des versions d'un même logiciel différents), ou encore d'être sûr que la donnée qu'on a est à jour (est-ce que le message a été modifié ou supprimé ?).

« fédéré » est généralement employé pour parler de systèmes différents (noms de domaines différents par exemple, voire logiciels différents) qui peuvent communiquer entre eux. Un système décentralisé est fédéré par nature, sinon on a affaire à plusieurs systèmes centralisés indépendants. Disons que si on veut être pointilleux, on peut dire qu'un système décentralisé peut communiquer avec seulement certaines entités (je communique avec les serveurs de mon entreprise internationale, mais pas avec le reste du monde), et que la fédération implique l'idée que c'est ouvert à tous (ou presque, il y a souvent des gens qu'on ne veut pas, les spammeurs par exemple).

« distribué » ne devrait pas être employé pour les systèmes de communication. Le terme est normalement utilisé pour le calcul : si votre ordinateur a plusieurs processeurs, il distribue la charge de calcul entre eux, ou dans le cas de très grosses demandes (recherche par exemple), on peut demander à plusieurs machines distantes de faire chacun une partie d'une grosse opération mathématique. Dans ce cas, l'organisation de la répartition est souvent contrôlé par une même autorité (par exemple le laboratoire qui veut faire cette opération).
Par extension, le terme est aussi utilisé pour les systèmes de fichiers, et certains l'emploient pour les logiciels de communication, mais cela ne veut pas dire autre chose que décentralisé.


http://repos.goffi.org/sat_docs/raw-file/tip/schemas/decentralisation/decentralised_simple.png


Enfin, il y a le terme P2P ou « pair à pair » (« peer to peer » en anglais). En fait une connexion pair à pair n'est rien d'autre qu'une connexion directe entre 2 ordinateurs, mais on l'associe souvent aux technologies plus ou moins apparentées qui ont commencé à apparaître à la fin des années 90/au début des années 2000 et qui servaient (et servent toujours) principalement à partager des fichiers.

Après Napster (lancé mi 1999) qui était un bête système centralisé qui mettait en relation des machines pour une connexion directe, il y a eu beaucoup d'essais et d'évolutions pour trouver un système qui permet de se passer de serveurs, l'idée étant principalement de permettre au réseau de fonctionner même si on lui coupe l'accès à une partie de lui-même.

Je vous passe toutes les techniques qui sont utilisées : c'est un domaine très pointu, très intéressant, et qui demanderait facilement un livre pour être expliqué. Ça part des systèmes de répartition par propagation de proche en proche à la Usenet, jusqu'aux récentes chaînes de blocs (blockchain), en passant par les tables de hachage distribuée (Distributed Hash Table), etc.

Ce qui fait principalement la différence entre un système « décentralisé » et « entièrement P2P », c'est la place du serveur. Un serveur, dans les grandes lignes, c'est ce qui permet à votre logiciel (le « client ») de contacter d'autres clients via d'autres serveurs. Il est là pour tout un tas de raisons : identifier les gens, donner les bonnes données aux bonnes personnes, garder
les fichiers à donner à un client actuellement hors ligne quand il sera disponible, etc.
Si on supprime le serveur, inévitablement c'est votre client (ou un autre) qui va devoir se charger de ce travail, ce qui aura un impact sur votre bande passante, la charge de travail pour votre processeur (et donc la durée de vie de votre batterie le cas échéant), et compliquera la tâche de votre logiciel (plus difficile de savoir à qui parler et à qui faire confiance quand on n'a pas de serveur comme référence).

http://repos.goffi.org/sat_docs/raw-file/tip/schemas/decentralisation/fully_P2P_simple.png

Pour transformer un système décentralisé avec serveurs en système entièrement P2P (c.-à-d. sans serveur), je vais vous donner une recette : vous mettez un seul client sur votre serveur, et vous mettez le serveur et le client sur la même machine.
Bien sûr si vous voulez être vraiment indépendant, il va falloir supprimer le besoin de points de références, et en particulier le système de noms de domaine ou « Domain Name System ». C'est ce qui associe le nom de votre serveur (par exemple « libervia.org ») à l'adresse « IP » qui permet de vous retrouver sur Internet. Il va falloir aussi être capable de retrouver les données ou les gens un peu partout, et là on se retrouve avec les technologies intéressantes mais complexes évoquées plus haut (« D.H.T. », « Blockchain », « SuperPeer », etc).
 

Et XMPP dans tout ça ?

Je vais quand même parler un peu de XMPP. XMPP est un système dit « hybride », c'est à dire qu'il fonctionne normalement sur un modèle client/serveur, mais il peut faire du P2P à la demande (pour transférer un fichier ou faire de la visioconférence par exemple).
Il est même possible de fonctionner sans serveur sur un réseau local (comme expliqué ici), et il peut parfaitement devenir à terme un système entièrement P2P comme expliqué dans le paragraphe précédent.

Ceci dit, même si l'approche entièrement P2P est séduisante, je pense que l'architecture décentralisée sur un modèle client/serveur est un compromis bien plus efficace : elle limite le travail de votre client, permet une meilleure optimisation du trafic ou du calcul, et facilite l'échange asynchrone (quand deux personnes ne sont pas connectées en même temps). Bref, c'est tout sauf un modèle du passé comme on peut le lire parfois, et bien qu'il y ait plusieurs recherches et options intéressantes pour des systèmes entièrement P2P, il ne faudrait pas jeter le bébé avec l'eau du bain.

SàT: Comment ça marche ?

goffi 09/11/2015, 12:12 jabber-xmpp SàT tuto technique projet Libre planet-libre SàT seenthis

Salut à vous,

En parallèle de la série d'articles sur XMPP, j'en commence une pour expliquer « Salut à Toi », notre logiciel à tout faire basé sur ce protocole. Il y a beaucoup de choses qui tournent autour de ce logiciel, sur son organisation technique, sa philosophie, et ce qu'on peut faire avec. Aussi je vais faire des articles plus ou moins techniques (plutôt moins), et je vais bientôt expliquer quelques cas concrets d'utilisation.

Ce premier article est un peu technique, puisque je vais expliquer l'organisation générale du logiciel, et ce qu'elle a de particulier.

Donc pour vous donner une idée, SàT c'est dans les grandes lignes ça:

http://ftp.goffi.org/media/pictures/schemas/sat_simplified_overview.png

C'est un client XMPP. Si vous avez lu mes articles, vous savez que XMPP ne signifie pas que « messagerie instantanée », mais beaucoup, beaucoup plus de choses. Le projet SàT essaye non seulement de faire le maximum de ces choses, mais aussi d'expérimenter de nouvelles.

La partie centrale  est la partie « d'arrière-plan » ou « backend » en anglais. C'est elle qui gère le plus gros du logiciel. La partie à droite  sont les « frontaux » (« frontends » en anglais) ou encore les interfaces homme/machine. C'est elles qui gèrent tout l'affichage des informations, ou la réception des commandes et autres messages.

Ce qui fait la force de cette architecture, c'est qu'il est très facile de faire un nouveau frontal, et que le tout représente un seul client. Autrement dit : si vous créez un profil (voir plus bas) sur un frontal, il sera disponible sur tous les autres, si vous envoyez un message d'un côté, il sera visible sur tous les frontaux connectés, l'historique est commun, les fonctionnalités aussi.
En effet, quand on ajoute une fonctionnalité (les messages de groupe par exemple, la copie de fichier, les blogs), c'est dans le « backend » que nous le faisons, et elle se retrouve ainsi disponible partout. Évidemment dans certains cas ça demande du développement particulier pour les interfaces : nous avons un jeu de Tarot par exemple, et on ne dessine pas les cartes de la même manière dans l'interface console (appelée Primitivus) et dans l'interface web (appelée Libervia).

Les interfaces (ou frontaux) disponibles aujourd'hui sont:

  • Libervia : interface web 
  • Primivus : interface de console (avec des fenêtres de type ncurses
  • jp: ligne de commande, permet d'automatiser des tâches facilement, d'envoyer un fichier sans parcourir des menus, d'écrire depuis Vim, etc 

Nous avions une autre interface pour le bureau, appelée « Wix », mais nous l'avons abandonnée, car elle était peu pratique et peu utilisée. Notre campagne de financement en cours permettra de remplacer cette interface et par la même occasion de porter le projet sur Android.

Cette architecture a un autre avantage : il est facile d'intégrer SàT dans des logiciels existants, et avec n'importe quel langage de programmation, mais laissons cela de côté pour le moment.

SàT a également une architecture modulaire via l'utilisation de greffons (ou « plugins » en anglais) au niveau du  sur le schéma : le cœur ne gère que l'essentiel (messages simples, liste de contacts, système de logs, gestion des profils, etc), et toutes les fonctionnalités avancées sont disponibles sous forme de greffons (messages de groupe, blog/microblogs, syntaxes avancées, etc). L'idée est d'une part de pouvoir désactiver les fonctionnalités qu'on ne veut pas, et d'autres part de permettre d'étendre facilement le logiciel : un greffon sera d'autant plus intéressant qu'il sera disponible pour toutes les interfaces. Ainsi un de nos greffons gère les marque-pages (c.-à-d. une liste de salons de discussions) : ils sont utilisables à la fois avec Primitivus (en texte), avec Libervia (graphiquement via le web) ou encore avec jp (en ligne de commande). À terme nous comptons faire un système de téléchargement automatisé de greffons, un peu comme les dépôts de logiciels.

Nous avons besoin de travailler un peu côté serveur, pour notre composant PubSub ou notre annuaire par exemple, nous avons donc aussi quelques travaux de ce côté.

Enfin les profils dont je parlais plus haut sont des comptes locaux associés à un compte XMPP. Ainsi j'ai un profil pour mon compte sur le serveur jabber.fr et un autre pour celui sur libervia.org, je peux utiliser l'un ou l'autre ou les 2 en même temps.

Voilà pour une première introduction, un peu technique parce que je voulais expliquer l'originalité de l'architecture. La prochaine fois je pense parler un plus spécifiquement de Libervia, et du système de blogs/microblogs décentralisé.

N'oubliez pas que nous avons une campagne de financement en cours, et nous avons grand besoin de soutien ! Merci.

Want a decentralized, encrypted, Free (as in freedom) “social” app on Android and desktop ?

goffi 26/10/2015, 14:03 GNU-Linux jabber-xmpp-en SàT projet

http://ftp.goffi.org/media/pictures/arizuka_android_2015_50%25.png

We have just launched a crowdfunding campaign to develop a new frontend to Libervia, and port it to Android (in a native application!).

http://www.arizuka.com/en/projects/libervia (subtitles available in many languages).

If the campaign is successful, we'll have a unique tool. Here are only a few features managed by Libervia:

  • blogging/microblogging: we have a decentralized blogging engine based on XMPP, no need to create an account/validate an email to post a comment
  • instant messaging, single or multi-user, with a lot of features
  • end to end encryption: we already manage OTR for single chat, there is a good probability that we also implement OMEMO/Axolotl
  • file sharing: being file uploading or P2P transfer
  • group permissions: similarly to what others call “circle” or “aspect”, you can share with only your friends or your family
  • a lot more, check http://salut-a-toi.org/features.html (and don't miss the experimental ones)

In addition we are a non-profit association focusing on ethic, we want to make a good tool, not a place for advertisements!

So if you are looking for next-gen communication tool, please support us and share the link: http://www.arizuka.com/en/projects/libervia

Thanks !

http://salut-a-toi.org/static/images/screenshots/libervia/libervia_overview.png

Vous voulez du (micro)blogage, de la décentralisation et du chiffrement sur Android ?

goffi 22/10/2015, 13:23 jabber-xmpp GNU-Linux projet Libre planet-libre SàT

Salut à vous !

 
Aujourd'hui nous lançons une petite campagne de financement participatif pour le développement d'une version Android de Libervia/Salut à Toi.
 
Nous souhaitons ici développer une application native, avec toutes les fonctionnalités avancées dont nous disposons déjà, telles que le (micro)blogage, le chiffrement de bout en bout via OTR (et il est possible que nous ajoutions OMEMO/Axolotl, une nouvelle méthode permettant de chiffrer les messages hors ligne ou dans une discussion de groupe), le partage de fichiers, ou des choses plus exotiques comme une télécommande universelle.
 
Ce développement fonctionnera également sur bureau (Gnu/Linux bien sûr, mais il devrait fonctionner sur d'autres plateformes comme Windows ou Mac OS X) avec la même interface.
 
Il existe déjà quelques clients Android (comme le très joli Movim de notre ami Edhelas, Conversations ou Xabber), mais aucun n'offre actuellement le même bouquet de fonctionnalités que Libervia/Salut à Toi, aussi ce développement sera un vrai plus.
 
D'autre part nous sommes particulièrement attentifs à l'éthique (cf notre contrat social) et nous sommes organsiés en association loi 1901 en autogestion, dans l'idée de faire une coopérative sur le long terme. Cette campagne est aussi l'occasion de tester un moyen de financement, et nous avons choisi Arizuka car ce site se concentre sur les projets de l'économie sociale et solidaire.
 
Voilà, donc maintenant on compte sur vous ! N'hésitez pas à poser vos question soit en commentaire, soit par courriel (goffi@goffi.org) soit sur notre salon de discussion XMPP: sat@chat.jabberfr.org
 
Salut à Toi: http://salut-a-toi.org
 

P.-S. : nous préparons aussi une (grosse) nouvelle version dans les semaines à venir, je ferai certainement une série d'articles pour expliquer les nouveautés et comment se servir de Libervia ou SàT en général.

Conférences des RMLL

goffi 28/07/2015, 14:03 jabber-xmpp GNU-Linux technique projet Libre planet-libre SàT

Salut à vous,

 
j'attendais de voir les vidéos publiées, c'est désormais le cas. Notre passage aux RMLL s'est très bien passé et a été l'occasion de se faire de nouveaux contacts et d'avoir des discussions très intéressantes. J'ai particulièrement apprécié participer à la table ronde sur les nouveaux médias, et rencontrer Arno de SPIP/SeenThis (je connaissais déjà les autres participants).
 
Je n'ai pas eu l'occasion de voir beaucoup de conférences car j'étais au stand, mais je viens bien sûr vous recommander de voir celles sur XMPP ou en particulier la table ronde sur les nouveaux médias:

Toutes les interventions étaient vraiment intéressantes, y compris dans le public. Merci à ceux qui y ont participé, et à Olicat pour avoir animé.

En ce qui concerne XMPP, il y a bien sur les conférences de Libervia et Movim. Pour Libervia la qualité est vraiment mauvaise, aussi je vous recommande plutôt la version de Pas Sage En Seine, c'est la même conférence:

Libervia

Movim

Et sur un plan plus technique, la conférence « PubSub, Microblogage et XMPP » dont j'ai déjà parlé plusieurs fois:

En dehors de ça comme je l'ai dit je n'ai pas pu voir beaucoup de conférences. J'ai particulièrement aimé celle de Paul Kocialkowski sur Replicant (en anglais, il y en a aussi eu une en français que je n'ai pas pu voir, je ne sais pas si c'est le même ou pas, du coup je mets les 2):

À voir aussi celle de Gelnior (de Newebe/Cozy cloud) sur la conception graphique, je l'avais vue aux JDLL:

Enfin, autre conférence que je n'ai pas (encore) vue, mais comme on en parle dans la table ronde je la mets ici, la conférence « SPIP et sa communauté »:

 
Il y en a eu beaucoup d'autres, aussi n'hésitez pas à préciser en commentaires celles que vous conseillez.

Libervia/Salut à toi aux RMLL à Beauvais toute la semaine

goffi 03/07/2015, 13:38 jabber-xmpp GNU-Linux projet Libre planet-libre SàT ici et maintenant

Salut à tous,

Nous serons présents avec Libervia/Salut à Toi pendant toutes les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à Beauvais, avec présence aux journées grand public (moi je n'y serai qu'à partir de dimanche, Souliane dès demain), puis au village associatif, et 3 conférences:

  • conférence « Libervia : repenser nos communications » lundi 6 juillet de 14h40 à 15h20 (salle 124) ;
  • table ronde/débat sur les nouveaux médias avec Timothée Jaussoin (Edhelas) de Movim, Pouhiou (Framasoft), Luc Fievet (April), Arno* (SPIP/SeenThis), Souliane et moi pour SàT, le lundi 6 juillet de 16h20 à 18h (amphi Brunuel) ;
  • PubSub, microblogage et XMPP jeudi 9 juillet de 15h00 à 15h20 (salle 203/204).

Si vous passez dans le coin, c'est l'occasion de discuter de vive voix.

Campagne d'adhésion pour financer le développement de Libervia

goffi 15/06/2015, 19:38 jabber-xmpp GNU-Linux projet Libre planet-libre SàT

Salut à vous !
 
 
Ça y est, on y est, c'est le lancement de la campagne d'adhésion à l'association « Salut à Toi ». Cette campagne, si elle réussit, va nous permettre de nous salarier et développer le projet pendant 1 an, de sortir une version stable pour la fin d'année, et de préparer plusieurs évolutions.
 
Avant tout un petit rappel, sur Libervia et Salut à Toi. Ci dessous une vidéo courte (3 min) expliquant le projet:
Libervia est donc un outil de communication (ou « réseau social » comme disent certains) qui se distingue par plusieurs points. Il est multi-interfaces, et non web uniquement, il se base sur un standard (XMPP) ce qui le rend compatible avec d'autres logiciels comme Gajim, Jappix ou Movim, et il suit une ligne éthique et philosophique claire, notamment expliquée dans son contrat social.
 
Le projet est déjà bien avancé et utilisable, il est disponible dans des distributions GNU/Linux comme Debian ou Arch (mais les versions commencent à dater, nous en avons une nouvelle proche de sortir), et vous pourrez voir en consultant le site officiel qu'il offre des fonctionnalités originales.
 
Nous souhaitons qu'il soit développé dans un cadre éthique et solidaire aussi nous cherchons à nous salarier à travers une association loi 1901 autogérée.
 
Si la campagne est un succès, nous prévoyons les évolutions suivante:
  • une version stable et utilisable par le grand public pour la fin d'année 2015
  • des passerelles vers d'autres réseaux libres, comme Diaspora*, SeenThis, ou SMTP
  • une version permettant des connexions anonymes (via TOR)
Ceci est réalisable en 2015. Pour l'année 2016 nous envisageons:
  • la création d'un boitier pré-installé, qu'il suffira de brancher sur sa connexion Internet
  • l'intégration du projet dans d'autres logiciels libres comme Blender, GIMP ou Inkscape, afin de pouvoir travailler avec ses contacts sans quitter lesdits logiciels. Cette partie est particuièrement excitante et ambitieuse, mais demandera beaucoup de travail.
 
Afin de ne pas surcharger ce billet je n'entrerai pas plus dans les details, nous avons rédigé une dépêche pour le site de référence linuxfr expliquant plus en longueur (et de façon plus technique) les projets à venir (je mettrai le lien quand la dépêche sera publiée). Le site officiel est bien sûr une autre source d'informations, et vous pouvez nous rejoindre sur le salon XMPP sat@chat.jabberfr.org.
 
Nous travaillons à plein temps sur le projet avec nos propres resources, aussi la question du financement se pose sérieusement. Si vous voulez soutenir un projet qui a de nombreuses possibilités, libre et éthique, c'est le moment ! http://salut-a-toi.org/adhesion.html
 
Vous pourrez nous rencontrer cet été:
  • à Pas Sage En Seine cette semaine: conférence « Libervia : repenser nos communications » jeudi 18 juin de 13h à 14h
  • au RMLL à Beauvais, avec 3 conférences et la présence au village toute la semaine:
    • conférence « Libervia : repenser nos communications » lundi 6 juillet de 14h40 à 15h20 (salle 124) ;
    • table ronde/débat sur les nouveaux médias avec Timothée Jaussoin (Edhelas) de Movim, Pouhiou (Framasoft), Luc Fievet (April), Arno* (SPIP/SeenThis), Souliane et moi pour SàT, le lundi 6 juillet de 16h20 à 18h (amphi Brunuel) ;
    • PubSub, microblogage et XMPP jeudi 9 juillet de 15h00 à 15h20 (salle 203/204).
  • en Allemagne les 22 et 23 août pour la FrOSCon (University of Applied Sciences Bonn-Rhein-Sieg), pas de conférence cette fois, mais un stand.
 

8139david 24/06/2015, 21:36

En theorie l'idee est interessante.
Mais en pratique, a quoi ca sert d'essayer de creer un reseau social de plus, dont personne ne se servira?

Salut à Toi disponible en docker + passage à la radio

goffi 20/10/2014, 15:16 jabber-xmpp GNU-Linux technique projet Libre planet-libre SàT

Salut à vous,

nous venons de mettre en place des images Docker pour simplifier l'installation et l'utilisation de Salut à Toi/Libervia.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Docker est un logiciel de gestion de conteneurs, une sorte de chroot boosté. En gros l'idée c'est que vous distribuez un système complet avec toutes les versions des dépendances qui vont bien, et que vous faites tourner le tout de manière isolée mais sur un noyau Linux existant, avec un impact faible sur les performances.

Dans notre cas c'est idéal, car Salut à Toi est pour le moment complexe à installer (surtout Libervia: on y travaille, mais on a besoin de faire bouger les standards XMPP pour ça, et ça prend du temps).

Avec Docker, l'installation est très simple, et en prime nous avons fait un script pour faciliter encore tout ça.

Pour installer et lancer Libervia, il vous suffit d'entrer la commande suivante:

wget http://repos.goffi.org/sat_docs/raw-file/tip/docker/libervia_cont.sh && chmod a+x libervia_cont.sh

Qui va télécharger et rendre exécutable le script de gestion du conteneur Libervia. Ensuite, et si Docker est bien installé chez vous, il vous suffit d'entrer:

./libervia_cont.sh

Le téléchargement la première fois devrait prendre quelques minutes, ensuite le tout est executé avec quelques instructions sur l'utilisation.

Vous pourrez ainsi tester la version en cours de développement de Libervia. pour mettre à jour, il suffit d'entrer:

./libervia_cont.sh update

Vous aurez tous les details ici (en anglais seulement pour le moment, toute aide à la traduction bienvenue): http://wiki.goffi.org/wiki/Docker/en

N'hésitez pas à nous signaler si quelque chose ne fonctionne pas comme prévu ou est mal expliqué (le mieux étant de venir sur le salon XMPP de Salut à Toi: sat@chat.jabberfr.org).

Sinon je n'avais pas donné le lien ici: j'ai été invité il y a quelques semaines par radio « Ici et maintenant », une radio libre parisienne, avec d'autres acteurs du libre comme Benjamin Bayart (FDN, minitel 2.0), Julien et Valérian (Jappix), Éric et Stéphane (Franciliens.net), Thuban (Host@Home), et Tanguy (Planet auto-hébergement). L'émission est longue (3h30), et divisée en 2 parties principales, celle qui cause de SàT est à partir de 2:20. Vous la trouverez ici (ou mieux via bittorrent).

nom 22/10/2014, 19:08

Le magnet torrent fonctionne pas pour moi.

Goffi 23/10/2014, 12:10

Ah mince, je vais remonter l'info, c'est Tanguy Ortolo qui avait mis ça en place.

Utilise le téléchargement direct en attendant...


author website

Goffi 23/10/2014, 14:56

Tanguy m'a confirmé que le bittorrent tournait toujours. J'ai ajouté le HTTP en alternative si ça ne foncitonne pas, sur son conseil...


author website